Fondation CBRD-Found.® © Tous droits réservés.  Politique de confidentialité | CGV

NAF/APE 7219Z (Recherches & Développements en Sciences Physiques et Naturelles) - Siren 323.916.999.00010

European Homologation Architect 85/384 NIE 2052968b

INFO FONDATEUR VF

Des Garanties Financières Sérieuses et irrévocables sont obligatoires,

comme la signature du Contrat de Confidentialité

NOTA : Pour utilisation correcte du site, veuillez annuler le blocage des « plug-in ».

Fondation

Avec les technologies du "Triptyque technologique cohérent" du physicien Jean-Pierre J. BRUNEAU, il est possible de concrètement protéger la planète, créer des emplois, et relancer sainement l'économie en produisant deux énergies propres et indéfiniment renouvelables. OBLIGEZ VOS RESPONSABLES ADMINISTRATIFS ET POLITIQUES à réellement agir pour votre intérêt public général !
English version page

Cette technologie présente la particularité d’un rendement très élevé (au dessus de 90%), et d’un couple constant pendant toute la course des pistons, et elle comprend dans ses applications :

Cette technologie, conçue par le physicien Jean-Pierre J. BRUNEAU, application concrète de la physique quantique, présente la particularité de pouvoir s’intégrer dans tous les types de moteurs à pistons, et en plusieurs étapes. Ce qui présente un intérêt majeur en situation de crise économique pour les ménages.

Technologie du Moteur Dynamique®

IMPORTANT

Nous sommes la seule unité de recherches & développements indépendante ayant développé un ensemble technologique cohérent sur le sujet énergétique non polluant de la production à l’utilisation.

COMPARATIF TECHNOLOGIES

Voitures électriques et hybrides

Pour les deux

Voitures électriques

Voitures hybrides

Voitures moteur dynamiques®/hydrogène

Turbopropulseur Dynamique®/hydrogène

Cette innovation fondamentale en matière de motorisation remet en cause plus de cent ans de supposées certitudes en matière de moteurs à explosion. Plusieurs docteurs en physique, ne se connaissant pas, ayant analysé attentivement les principes de physique régissant cette technologie, tous ont eu la même surprenante affirmation (sic) : « La technologie du Moteur Dynamique® est une révolution technique similaire au passage de la bougie à la lampe à incandescence ».


En effet, le piston transmet une force dans un mouvement linéaire, et la finalité est d’obtenir une force dans un mouvement circulaire. Le système de bielles et vilebrequin a été hérité des machines à vapeur. Comme d’ailleurs l’orientation des calculs de thermodynamique. Or si pour les machines à vapeur les principes de thermodynamique sont applicables, dans les moteurs à explosion (développement rapide en tous azimuts de forces), l’effet calorifique est plutôt un élément parasite créé par le confinement, et le maintient d’un même volume alors que l’explosion se développe par l’opposition mécanique majeure que forment les bielles et le vilebrequin sur principalement 45° à partir du PMH (Point Mort Haut) comme en fin de course avant d’atteindre le PMB (Point Mort Bas) alors que la force de poussée du piston faibli. Ainsi, notamment au niveau des 45° après le PMH, une très grande partie de la force de l’explosion est transformée en chaleur. C’est la relation entre la vitesse de propagation de l’explosion et la vitesse d’échappement des 45° qui régit le nombre de tours optimal pour avoir le meilleur couple. Encore que ceci soit très relatif, puisque  pour les 90° restant la bielle est en biais par rapport au piston (d’où ovalisation des chambres), avec frottements augmentés et là encore transformation en chaleur.


La « Technologie du Moteur Dynamique® » est la solution mécanique permettant de concilier la réalité physique d’explosions, et l’objectif de transmettre la force sans opposition mécanique, et mieux encore dans un mouvement circulaire avec un couple constant, l’ensemble des composants physiques et mécaniques respectant les préceptes de conception établis par le physicien Jean-Pierre J. BRUNEAU : « Tout assemblage simple comme complexe, mécanique, physique, chimique, biologique, n’est admissible qu’à la condition impérative de donner un résultat répétitif et certain ».


C’est cette règle qui mène à concevoir des ensembles techniques dans lesquels ce qui sont des effets négatifs qui s’additionnent au détriment d’un rendement (comme un empilage de transformations d’énergies qui empilent les pertes) ; deviennent positifs complétant les améliorations déjà apportées dans les principes physiques de base.

VOIR FILM MONTAGE/DE MONTAGE MODULES >>>

<<<<<< VOIR LE FILM DE PRÉSENTATION  (ATTENTION : LE LIEN CI-DESSUS EST SOUMIS À MOT DE PASSE)


Ceci s’étend même  au niveau d’autres effets positifs dans l’objectif POLLUTION ZÉRO :

1/ L’élément mécanique de base ( le « MODULE ») peut être mis en place sur tous les types de moteurs à pistons.

2/ Le très haut rendement de cette technologie permet l’usage d’énergies propres renouvelables.

3/ Elle permet notamment l’usage d’hydrogène, 10 litres d’hydrogène liquide permettent de parcourir 1.000 Km!

4/ La production industrielle d’hydrogène est possible par les éoliennes BRD® à axe vertical.

Les marques ayant leur Logotype à gauche ont un retard technique moteur important par rapport à d’autres adoptant la technologie du « Moteur Dynamique ® ».

Réclamez à ces constructeurs de passer à  la technologie du « Moteur Dynamique ® » !

Dans le cadre protocolaire, nous vous conseillons vivement de nous retourner un exemplaire original du document ci-contre à télécharger, signé et accompagné des pièces requises.

Nous ne traitons aucune demande non précédée de la réception de ce document complété.

110711_-_CONTRAT_DE_CONFIDENTIALITE_VF-VA_PDF.pdf 110805 - Plaquette VF - Moteur Dynamique & Turbopropulseur Dynamique - PDF.pdf Télécharger Plaquette VF

Cliquer sur l’image

Pour accès

TARIFS Licences

RAPPEL & COMPARAISON. La technologie du Moteur Dynamique © évite des erreurs graves !


Il y a une réalité physique qui est sciemment oubliée dans les pseudo démonstrations des constructeurs automobiles et, bien sûr des responsables politiques qui cautionne cette forme d’escroquerie :

Toute transformation d’énergie consomme de l’énergie !

Ainsi :                                                                      Rappel article de presse (passer sur l’image) :

Pour les VÉHICULES MIXTES,


  1. Tout véhicule en mouvement doit celui-ci à l’énergie consommée par son moteur à explosion ;


  1. Toute énergie restituée, après stockage issu de l’énergie cinétique, est inférieure au volume d’énergie cinétique récupérée ;


  1. Toute énergie électrique issue du réseau général, de différents producteurs et distribué par ERDF, est à déduire de la provision générale utilisée en poste fixe (besoins ménagers et industriels).


Vous n’ignorez pas la différence importante entre la consommation prétendue et la consommation réelle. Des tests effectués montrent par exemple que le véhicule phare de PEUGEOT consomme 60% de plus que la consommation prétendue ! Le même moteur reconditionné ne serait-ce qu’avec la première phase de la « Technologie du Moteur Dynamique ® » diviserait par trois la consommation d’essence, et par deux la consommation de gasoil.


Mais peut-être que Monsieur SAINT GEOURS depuis 2012 à la direction des marques fera évoluer PSA vers cette technologie performante et fiable… ou participera-t-il à une nécessité d’apports de fonds suite à erreurs stratégiques.

Un rappel historique & scientifique …

Depuis plus de cent ans, il a été développé une technologie de « moteurs à explosions », improprement appelés « moteurs à combustion ». Technologie reprenant le principe des manivelles associées à des bielles reprenant ce qui fut adopté pour les machines à vapeur.


Naturellement, depuis plus de cent ans, ces moteurs furent institutionnalisés à partir de cette confusion double de transformation d’un mouvement linéaire en mouvement circulaire, et reprenant de la même manière que le fit CARNOT lui-même, en mettant totalement de côté la réalité physique dans la relativité de la vitesse du mouvement entre les choses en présence. Notamment dans les bases des principes de thermodynamique. CARNOT, en « judicieux homme politique de tradition familiale » a tout simplement transposé le mode de pensée de la méthode de gestion des finances publiquesune part disparaît sans qu’il en soit rendu compte. Le personnage a donc établi une formule où de même une part des forces en présence disparaît, et n’est pas considérée bien que non des moindres. De rappeler q’entre autres il a tout simplement ignoré sciemment la formation de chaleur à la compression d’un gaz, et ce qui crée physiquement cette chaleur. Les calculs de moteurs classiques à pistons reposent toujours sur les bases établies par CARNOT, et avec en plus un mécanisme qui crée une opposition mécanique à l’expansion des gaz lors de l’explosion.


POUR RESTER SIMPLE ET ACCESSIBLE MÊME AUX CANCRES EN PHYSIQUE DES ÉCOLES D’ADMINISTRATION, il est donc une chose entre la relation d’expansion de gaz par la chaleur, et une autre que la relation d’expansion de gaz dans le cadre d’une explosion. L’approche au niveau de l’atome est très différente !

Même si dans les deux cas il peut s’agir d’une modification faisant passer de façon (quasi) irréversible la matière d’un état à un autre état en lequel il n’y a plus les éléments matériels (corps) initiaux ;


DANS UNE EXPLOSION, l’aspect thermique n’est en fait qu’un phénomène parasite plus important lorsque l’élément explosif est plus dense, moins important lorsqu’il est moins dense, et bien sûr suivant la proportion de comburant. Dans l’explosion la dynamique des particules permet d’obtenir une force directement exploitable mécaniquement.


Mais là où les choses se dégradent encore, c’est au niveau de la conversion d’un ensemble de forces canalisées pour produire un mouvement linéaire de pistons, en mouvement circulaire dont la finalité est d’être appliqué à des roues pour déplacer une masse. En clair se sont additionnées des erreurs de langage, des erreurs de calcul et des erreurs de physique. D’où les rendements déplorables des moteurs à pistons, malgré l’électronique qui est apparue.


La « TECHNOLOGIE DU MOTEUR DYNAMIQUE ® » part des réalités physiques des explosions, et de la relation différentielle entre la force de l’explosion et la force d’inertie de la masse à mettre en mouvement, au travers de mécanismes, avec des calculs de physique quantique et non de thermodynamique.

Données économiques à connaître pour le marché de cette technologie