Fondation CBRD-Found.® © Tous droits réservés.  Politique de confidentialité | CGV

NAF/APE 7219Z (Recherches & Développements en Sciences Physiques et Naturelles) - Siren 323.916.999.00010

European Homologation Architect 85/384 NIE 2052968b

INFO FONDATEUR VF

Des Garanties Financières Sérieuses et irrévocables sont obligatoires,

comme la signature du Contrat de Confidentialité

NOTA : Pour utilisation correcte du site, veuillez annuler le blocage des « plug-in ».

Fondation

Avec les technologies du "Triptyque technologique cohérent" du physicien Jean-Pierre J. BRUNEAU, il est possible de concrètement protéger la planète, créer des emplois, et relancer sainement l'économie en produisant deux énergies propres et indéfiniment renouvelables. OBLIGEZ VOS RESPONSABLES ADMINISTRATIFS ET POLITIQUES à réellement agir pour votre intérêt public général !
English version page INFORMATIONS ACQUÉREURS DE LICENCES

Voici quelques informations complémentaires tirées de données D’ANALYSE DE MARCHÉ MONDIAL d’un business plan réalisé en 2006. Le business plan indiquait que, par rapport aux DONNÉES OFFICIELLES (reprises en extrait ci-dessous), une UNITÉ STANDARD DE PRODUCTION (employant 400 personnes) peut produire 200.000 « MODULES ® » par an, avec un seuil de rentabilité à 75.000 « MODULES ® » par an.


Compte tenu de l’état de crise économique perdurant pour de nombreux pays, les données sont toujours une approche valable en cette période de crise durable.

Le marché du reconditionnement représente un volume financier d’achat accessible aux ménages.


Ce qui n’est pas le cas des véhicules électriques ni des véhicules hybrides.

(Extrait du Business plan de 2006)


LE PARC AUTOMOBILE (Français) AU 1er JANVIER 2006 représentait :

(Valeurs en milliers de véhicules ) 

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

VOITURES PARTICULIÈRES








Jusqu'à 5 CV

10.572

11.003

11.397

11.651

11.883

12.040

12.096

De 5 à 10 CV

15.723

15.863

16.077

16.251

16.381 

16.519

16.618

Plus de 10 CV 

1.186

1.194

1.226

1.258

1.297

1.341

1.386

TOTAL VP

27.481

28.060

28.700

29.160

29.561

29.900

30.100

Dont Diesel 

9.261

9.980

10.889

11.822

12.729

13.590

14.348









VÉHICULES UTILITAIRES








Jusqu'à 3,5 Tonnes

4.974

5.110

5.249

5.339

5.418

5.489

5.549

De 3,5 Tonnes à 5 Tonnes

12

12

12

12

12

12

11

De 5 Tonnes à 20 Tonnes

287

286

285

282

280

274

267

De 20 Tonnes & plus

48

48

51

55

62

68

75

Tracteurs Routiers

210

217

220

216

214

215

213

TOTAL Véhicules Utilitaires

5.529

5.673

5.817

5.904

5.986

6.058

6.115

Dont Diesel 

4.202

4.403

4.606

4.757

4.898

5.030

5.149

Autocars / Autobus

80

80

81

81

82

82

83

Dont Diesel

80

79

80

80

80

90

82

 TOTAL V.U. + CARS / BUS

5.609

5.753

5.898

5.985

6.068

6.140

6.198









TOTAL GÉNÉRAL TOUS VÉHICULES

33.090

33.813

34.598

35.145

35.929

36.040

36.298

Dont TOTAL GÉNÉRAL DIESEL 

13.543

14.462

15.575

16.659

17.707

18.700

19.579

POUR LE PARC MONDIAL DE VÉHICULES TERRESTRES (1) LES DONNÉES SONT :

NOTA : 2004 = Dernière année connue des DONNÉES DU PARC MONDIAL en 2006.


En supposant une PÉNÉTRATION DE MARCHÉ À HAUTEUR DE SEULEMENT 5 % L’AN ceci représentait pour le marché français de 2004 un volume de 91 UNITÉS DE 400 EMPLOIS CHACUNE, SOIT 36.400 EMPLOIS, FONCTIONNANT EN CAPACITÉ MAXIMALE, POUR UNE DURÉE DE VINGT ANS. .



PARC AUTOMOBILE MONDIAL (en 2004)




Types de véhicules du parc mondial

Voitures Particulières

Véhicules Utilitaires (*)

ENSEMBLE

*) Autocars / Autobus inclus

TOTAL

TOTAL

TOTAL

TOTAUX MONDIAUX HORS FRANCE

591.020.412

223.081.704

814.102.116

Ces données mondiales ne comprennent pas celles du tableau précédent de France à ajouter

Ces tableaux forment la synthèse d'un ensemble des DONNÉES DÉTAILLÉES OFFICIELLES D’ÉTATS traitées par le physicien Jean-Pierre J. BRUNEAU. En supposant une pénétration de marché à hauteur de seulement 5 % l’an ceci représente pour le marché mondial (hors France) un volume de 4.071 unités de 400 emplois par unités.

Chacune fonctionnant en capacité maximale, soit 1.628.400 emplois pour une durée de VINGT ANS. .


1S’AJOUTENT EN MATIÈRES DE MOTEURS ET AU PLAN MONDIAL ; pour la PARTIE TERRESTRE les moteurs d’engins, les moteurs en poste fixe. Pour la PARTIE FLUVIALE les moteurs de péniches, de barges, de bateaux de loisirs fluviaux. Pour la PARTIE MARITIME les moteurs de tous les types de navires (de transport de containers, de transport de matériaux, de transport de fluides, de transport de passagers et de croisière). Pour la PARTIE AÉRIENNE les moteurs d’avions à hélices. Les avions à réacteurs entrent eux dans le cadre de la « Technologie des Turbopropulseurs Dynamiques ® ».


Nous rappelons à l’occasion que ceci s’insère dans le cadre du TRIPTYQUE TECHNOLOGIQUE. Que dans celui-ci il y a la PRODUCTION D’ÉNERGIE PROPRE DE LA FABRICATION À L’UTILISATION ET INDÉFINIMENT RENOUVELABLE, et que la « Technologie du Moteur Dynamique ® » comme la « Technologie du Turbopropulseur Dynamique ® » sont spécialement étudiées en COHÉRENCE avec la production des énergies propres indéfiniment renouvelables (électricité, hydrogène, oxygène).


En effet, pour éviter les risques, ces moteurs et propulseurs dynamiques ont un très haut rendement (il faut avoir une carence grave de connaissances basiques en physique pour ne pas le comprendre quand on connaît ces technologies). Ce très haut rendement permet d’embarquer un minimum d’énergie, ce qui permet également d’avoir une haute sécurité avec des réservoirs conçus spécifiquement suivant les normes aéronautiques. Le coût de production de ces énergies propres (électricité, hydrogène,oxygène) étant très faible, ceci permet, en sus de l’indépendance énergétique des pays l’utilisant, et de relancer sainement (en tous les sens du terme) l’économie des secteurs liés aux besoins énergétiques.


Maintenant, il reste bien sûr à savoir si les discours politiques (toutes obédiences confondues) peuvent être en concordance avec les dispositions prises pour le développement des réalités techniques possibles, au lieu de soutenir des escroqueries techniques telles que les véhicules électriques et véhicules hybrides (occultant que le rendement des moteurs ne change pas et que toute transformation d’énergie consomme de l’énergie).