Fondation CBRD-Found.® © Tous droits réservés.  Politique de confidentialité | CGV

NAF/APE 7219Z (Recherches & Développements en Sciences Physiques et Naturelles) - Siren 323.916.999.00010

European Homologation Architect 85/384 NIE 2052968b

INFO FONDATEUR VF

Des Garanties Financières Sérieuses et irrévocables sont obligatoires,

comme la signature du Contrat de Confidentialité

NOTA : Pour utilisation correcte du site, veuillez annuler le blocage des « plug-in ».

Fondation

Avec les technologies du "Triptyque technologique cohérent" du physicien Jean-Pierre J. BRUNEAU, il est possible de concrètement protéger la planète, créer des emplois, et relancer sainement l'économie en produisant deux énergies propres et indéfiniment renouvelables. OBLIGEZ VOS RESPONSABLES ADMINISTRATIFS ET POLITIQUES à réellement agir pour votre intérêt public général !

Les technologies accessibles depuis les liens de cette page (menu en haut, liens dans le texte ou boutons en bas de page) ont suivi les même PRINCIPES DE CONCEPTION que ces machines spéciales, comme d’ailleurs les technologies du « TRIPTYQUE TECHNOLOGIQUE COHÉRENT » :


« TOUT ASSEMBLAGE D’ÉLÉMENTS NE PEUT ÊTRE VALIDÉ QUE S’IL PERMET D’OBTENIR DES RÉSULTATS RÉPÉTITIFS ET CERTAINS ».


C’est l’application  de ces principes qui permettent de réaliser avec certitude des ensembles techniques fiables, sans nécessité de processus de passant par une série de prototypes. Tous les produits sous Licences répondent donc déjà techniquement à cette règle. Mais pas seulement. Comme ce sont des produits destinés à une fabrication série, moyenne ou grande, leur conception tient compte de données économiques de marché et des possibles nécessités d’adaptation à différents processus de fabrication pour obtenir une rentabilité en tenant compte d’un coût de main d’œuvre avec protection sociale suivant le modèle français.


Quel que soit le pays de fabrication, l’acquéreur de Licence se voit inscrit dans sa Licence l’obligation de fournir à son personnel un mode de protection sociale équivalent au mode de protection français. Ceci est en conformité avec le programme d’économie politique soutenu par ailleurs au plan international par le physicien Jean-Pierre J. BRUNEAU. Programme qui comprend les notions de « CAPITAL PRODUIT » et de « CAPITAL TRAVAIL » associé à un nouveau « MODE DE CALCUL DE LA PARITÉ ET DE GARANT DES MONNAIES », ainsi que sa « RÈGLE DES TROIS TIERS » sur les profits des Entreprises. Cet ensemble de concept économique suit la même règle, et tient compte de l’aspect humain avec ses déviances. Il part de l’analyse sur l’utilisation des moyens intermédiaires d’échanges depuis les grains, jusqu’à nos jours. Et notamment les dérives dans les usages de ces moyens d’échanges en usage de ce qui est défini sous le terme de « CAPITAL PRODUIT ».


Les Droits de Licences, indiqués dans la page TARIFS, se voient réduits dès lors que les Conseils d’administrations de multinationales signent un accord de soutien effectif mondial à ces principes économiques. Il en est de même pour les directions de toutes sociétés acquérant des Licences.


Nous rappelons qu’il y a deux types de Licences. Les Licences de Fabrication et les Licences de Commercialisation.


  1. Les LICENCES DE FABRICATION


Ces Licences permettent à leurs acquéreurs de fabriquer les produits objets de celles-ci. La contrepartie financière est versée le jour d’acquisition de la Licence et introduit une assistance d’un an pour la mise en place du processus de fabrication industrielle, avec le cas échéant des aménagements de configuration du produit afin qu’il respecte toujours l’axiome de répétitivité et de certitude qui a guidé sa conception.


Ces Licences impliquent que leurs possesseurs ne vendent les produits qu’aux détenteurs de Licences de Distribution, sauf si les possesseurs de Licences de Fabrication au aussi des Licences de Commercialisation.


  1. Les LICENCES DE COMMERCIALISATION


Ces Licences permettent à leurs acquéreurs de commercialiser les produits objets de Licences de Fabrication fournis par les détenteurs de Licences de Fabrication. Les détenteurs de Licences de commercialisation ne peuvent vendre les produits objet des Licences qu’aux utilisateurs. Il est souhaitable que les détenteurs de Licences de commercialisation soient également détenteurs de Licences de Commercialisation. La division en deux Licences permet de réduire le coût de Licence la première année de mise en fabrication.


Lorsque l’objet de la Licence est un sous-produit entrant dans un ensemble, il doit être vendu au producteur de l’ensemble qui se chargera de la fourniture à son réseau de distribution, y compris en qualité de pièces détachées.


Vous pouvez accéder à ces technologies par le menu en entête, ou les boutons suivants :

English version page

PLUSIEURS TECHNOLOGIES ont été conçues par le physicien Jean-Pierre J. BRUNEAU. Il y a bien sûr l’ensemble des machines spéciales pour diverses industries. Ces machines, chaque fois véritables prototypes, ont toutes été couverte par une « GARANTIE À VIE » (pour la durée administrative d’amortissement de la machine). Aucun possesseur de ces machines spéciales n’ont eu à faire appel à cette garantie, toutes les machines ont fonctionné correctement conformément à leur cahier des charges au delà même de la fin de leur amortissement.